Que fait la Métropole ?

Grenoble-Alpes Métropole contribue au dynamisme culturel du territoire principalement via la responsabilité de trois équipements de stature nationale, la mise en réseau des acteurs culturels du territoire et le développement de la culture scientifique et technique.

La culture, au sens large est devenue une compétence métropolitaine à part entière depuis le 1er janvier 2017. Grenoble-Alpes Métropole la considère comme un levier de développement économique et social, qui irrigue les politiques de la ville, de l’emploi, du tourisme et de l’attractivité, des compétences également métropolitaines.  

Grenoble-Alpes Métropole a décidé d’avoir un rôle "d’animatrice" en créant de nouvelles connexions avec et entre les acteurs de l’écosystème culturel, privés et publics, et se fixe trois objectifs :

  • Affirmer l’identité culturelle de la Métropole
  • Renforcer le rayonnement et l’attractivité de la Métropole par la culture
  • Favoriser le développement social du territoire par la culture

Les axes d'intervention de la Métropole en matière culturelle :

  • Les équipements métropolitains
  • La lecture publique avec la Numothèque
  • L’évènementiel (10 jours de la Culture) et le soutien à des évènements culturels via des subventions (dont les appels à projets)
  • La mise en valeur du patrimoine métropolitain
  • La coopération culturelle, pour un meilleur déploiement de l’offre culturelle sur le territoire et auprès de tous les publics

Les équipements culturels métropolitains de qualité

Grenoble-Alpes Métropole a la responsabilité de trois équipements culturels majeurs, reconnus sur le plan national et international pour la qualité de leur programmation :

La Maison de la Culture (MC2) 

Le Centre chorégraphique national de Grenoble (CCN2)

L'Hexagone

Développer la culture scientifique

Déjà compétente en matière de “Culture scientifique, technique et industrielle” (CSTI) depuis le 1er janvier 2015, Grenoble-Alpes Métropole a développé un projet volontariste visant à mettre les sciences à la portée de tous. Elle s’est pour cela fixée trois objectifs : 

  • L’accès et le partage des connaissances 
  • Le développement de la participation des citoyens 
  • L’expérimentation de nouvelles formes de dialogue et de médiation entre sciences et société, avec un focus particulier sur les jeunes, les personnes éloignées de la formation et les femmes

Un projet qui va notamment se concrétiser par la construction d'un Centre de sciences.

Un centre de sciences pour 2022

Le Centre de sciences vu depuis le cours Saint-André à Pont-de-Claix (vue d'architecte)Voir l'image en grand

Bâti sur le site des Grands Moulins de Villancourt, à Pont-de-Claix, ce futur établissement culturel aura pour vocation de diffuser auprès des groupes scolaires et du grand public les sciences de la terre, de l’univers et de l’environnement.

Il sera équipé d’un planétarium de 80 places, d'une salle 3D immersive, d'un espace d’exposition permanent consacré aux sciences de la terre et de l’univers. L’établissement pourra accueillir des conférences, des séminaires et des événements ponctuels comme la Fête de la science organisée chaque année à l’automne. Sa conception tout comme les futurs programmes d’animations font l'objet d'un étroit partenariat avec la communauté scientifique locale. Il pourra accueillir jusqu'à 60 000 visiteurs par an, dont 20 000 scolaires.

Financement :
Grenoble-Alpes Métropole (6,542 M€), le département de l'Isère (2,35 M€), l'État (1,125 M€) et la Ville de Pont-de-Claix (0,78 M€).  

Calendrier : 

  • 2020 : consultation des entreprises et début des travaux de construction à l’automne. 
  • 2022 : livraison de l’équipement au 2ème semestre et ouverture au public.