Métropole respirable

Un label « ville respirable à 5 ans » et des initiatives pour sensibiliser à la lutte contre les pollutions.

© Lucas Frangella

Tous sensibilisés

La qualité de l'air est un enjeu majeur pour la santé et le bien-être de chacun. Ces dernières années, les périodes de pic de pollution ont tendance à se multiplier dans un contexte ou chacun est de en plus sensibilisé. Des gains de l'ordre de 20 à 30 milliards d'euros par an pourraient être réalisés, dont un à deux milliards d'€uros économisés chaque année pour le système de soin si de nouvelles mesures étaient mises en œuvre sur l'ensemble du territoire.

Le label « ville respirable à cinq ans »

A l'occasion de la Journée nationale de l'air vendredi 25 septembre 2015, Grenoble-Alpes Métropole s'est vue récompensée pour son engagement en faveur de la transition énergétique. La Métropole grenobloise remportait l'appel à projet gouvernemental « Ville respirable à 5 ans ». Elle recevra un million d'euros de la part de l'État, sur la période 2017-2022, pour l'aider à déployer son nouveau plan d'amélioration de la qualité de l'air.

Parmi la vingtaine de mesures prévues dans ce grand plan d'actions qui s'étale sur les cinq prochaines années, on trouve :

  • L'accélération de la rénovation thermique d'immeubles et de locaux.
  • L'aide au financement des appareils de chauffage performants pour les particuliers.
  • L'encouragement aux circuits courts et à l'économie circulaire dans les modes de production et de consommation.
  • La régulation des émissions des véhicules les plus polluants.
  • Le renouvellement du parc de véhicules de transport public.
  • La sensibilisation accrue des habitants.

Un engagement qui prolonge dix années de mise en œuvre de nombreuses actions en terme de rénovation du parc immobilier, de mobilité ou encore de gestion des énergies. Des initiatives qui ont permis une diminution de 39% des émissions d'oxyde d'azote et de 19% des émissions de particules fines entre 2005 et 2014.

Actions concrètes

Inscrite dans la durée avant ou dans le cadre du label « ville respirable à 5 ans », la Métropole s'engage.

Un projet d'éducation à l'environnement

Sous le label « ville respirable à cinq ans » plusieurs actions sont prévues notamment en direction des plus jeunes dans le cadre du programme d'éducation à l'environnement. « Quelque chose dans l'air - Un projet sur l'air et sa pollution » est un dispositif proposé aux enseignants, dans le cadre d'un partenariat avec l'ADTC (Association de défense des transports en commun) et l'association Amuse (Association mille et une sciences expérimentales).

Une sensibilisation au quotidien

Autre dispositif d'envergure avec la sensibilisation de tous les habitants de la Métropole et des gens de passage. Des totems seront installés dans plusieurs lieux stratégiques de la Métropole afin d'informer au quotidien sur la qualité de l'air. Visible et compréhensible par tous (automobilistes, piétons, cyclistes, jeunes et adultes, métropolitains ou touristes) ces totems diffuseront une information gérée par Air climat énergie. Un moyen d'informer au jour le jour pour amener chacun d'entre nous à s'engager dans la lutte contre la pollution.

Métropole apaisée

« La Métropole apaisée » est une initiative pour un meilleur partage de l'espace public et par conséquent un élément de la lutte contre la pollution avec la mise en place de la généralisation de la vitesse à 30 km/h.

Pour des livraisons responsables

Depuis janvier 2017, la Métropole, la Ville de Grenoble et le SMTC (Syndicat mixte des transports en commun) ont annoncé deux mesures phare du Plan d'actions pour une logistique urbaine durable (PALUD) : la mise en place d'un disque de stationnement pour l'usage des places de livraison dans Grenoble, et la création d'une Zone de circulation restreinte (ZCR) pour les véhicules transportant des marchandises. Ces deux mesures permettront de réduire la pollution et les nuisances sonores tout en fluidifiant le trafic en centre-ville.

L'Agence locale de l'énergie et du climat

L'ALEC est une association créée en 1998 sous l'impulsion de Grenoble-Alpes Métropole. Sa mission est de contribuer localement à la transition énergétique, en tant que lieu de ressources, d'échanges et d'expertise ouvert à tous les acteurs de la métropole grenobloise, en :

  • Prenant part à l'élaboration et à la mise en œuvre de politiques publiques.
  • Impulsant des actions innovantes et en nouant des partenariats.
  • Apportant à chacun un conseil et un accompagnement personnalisés, pour donner envie d'agir.

Elle mène des actions à destination principale des collectivités, des autres maîtres d'ouvrages collectifs, des professionnels du bâtiment, des copropriétés et des particuliers.

Plan Air climat

Le site du Plan Air climat est un outil de travail dédié au réseau des partenaires de ce Plan. Il permet la saisie de leurs fiches de suivi, le partage de documents dans les zones de travail, la diffusion d'informations. Le guide d'utilisation de l'extranet est disponible après connexion dans la rubrique "boîte à outils". 

Obligatoire : la vignette Crit'Air

L'absence de vignette Crit'Air est sanctionnée à partir du 1er juillet 2017. Un décret, publié le 7 mai 2017 au Journal officiel, crée des contraventions pour l'absence de présentation de certificat qualité de l'air et la violation des mesures d'urgence arrêtées en cas de pic de pollution atmosphérique.