Les premiers objets de réflexion

Entre janvier et mai 2019 trois objets spécifiques du projet d'aménagement "Centralité Sud" sont étudiés et proposés à la concertation.

 

Voir l'image en grand

UNE TRAVERSÉE VERTE VERS EYBENS, ECHIROLLES ET BELLEDONNE, UN COURS DE L’EUROPE PLUS ACCUEILLANT AUTOUR D’UNE PLACE CENTRALE

Contexte, difficultés et opportunités

Voir l'image en grand

 Situé au cœur du secteur de la Centralité, ce secteur rassemble un certain nombre d’éléments structurants du territoire.

Des atouts importants

  • Le centre commercial Grand Place – Carrefour,  dont le rayonnement s’étend au-delà de l’agglomération, ainsi que certains des grands équipements publics du secteur (Patinoire Pole-Sud, bibliothèque Kateb Yacine...).
  • Le pôle multimodal de transports en commun de Grand Place, point de jonction entre la ligne A du tramway, et 12 lignes de bus dont deux lignes Chrono.
  • La jonction entre l’avenue Marie Reynoard et le cours de l’Europe, deux axes structurants à l’échelle de l’agglomération, fortement fréquentés par les véhicules.
  • Il offre une interface entre les grands quartiers d’habitat : la Villeneuve et le Village Olympique au nord, Les Granges et Essarts / Surieux au sud.
  • Il se situe à distance presque égale des deux grands parcs présents sur le territoire de la Centralité Sud : le parc Jean Verlhac et le parc Maurice Thorez.

Mais des difficultés majeures:

  • Un territoire segmenté : Les équipements commerciaux, les grands axes de circulation et l’organisation du tissu urbain, constituent une barrière importante pour les déplacements à pieds ou à vélo entre le Nord et le Sud du territoire. Les cheminements actuels ne favorisent pas non plus les déplacements inter quartiers ou internes au secteur de la Centralité Sud.
  • Des liaisons vélos et piétonnes complexes : Les grands axes, et dans une certaine mesure les axes secondaires, ont d’abord été conçus pour les véhicules. Les piétons et les cycles n’y trouvent que rarement leur place.
  • Des espaces publics anciens : Hormis ceux rénovés récemment, les espaces publics sont de facture ancienne et offrent peu de confort. Les ambiances sont souvent très minérales avec peu de végétation. Ce constat, valable pour l’ensemble de ces espaces concerne particulièrement le cours de l’Europe et la rue Salvador Allende.

 

De premières pistes de propositions pour la concertation

Voir l'image en grand

UN PÔLE DE VIE ET DE PROXIMITÉ POUR LE QUARTIER DES SAULES

Contexte, difficultés et opportunités

Situé au nord de la commune d’Eybens et en interface avec le quartier des Géants de la Villeneuve de Grenoble, le quartier des Saules – le Val s’étend entre l’avenue Jean-Perrot /Jean Jaurès et l’avenue de Constantine et se construit autour de l’avenue  du Général de Gaulle.

 

 

Un secteur hétéroclite impacté par deux axes urbains majeurs

  • Un quartier hétécoclite Le quartier des Saules-le Val / Chanas réunit des secteurs très hétéroclites et indépendants : le secteur des Géants de la Villeneuve de Grenoble, la zone d’activités de Cure-Bourse et d’autres terrain économiques majeurs (entreprise HP, Concession Peugeot-Bernard, dépôt de tram SEMITAG), avenue Jean Perrot/ Jean Jaurès…).
  • D’importantes coupures urbaines l’isole et le morcèle : autopont rue Raymond Chanas, carrefour avenue Général de Gaulle/ avenue de Constantine, largeur importante des voiries périphériques, voie d’essai du tramway, emprises foncières impénétrables (ex-SADA/Citroën, dépôt SEMITAG, site HP…).
  • Du point de vue commercial, le pôle de la place des Géants est en perte de vitesse, le pôle de la place des Maisons Neuves se maintient alors que l’incendie de la surface commerciale du Lidl prive le quartier d’un commerce de proximité.

Un quartier riche en opportunités

  • S’ils sont souvent peu reliés, ce secteur bénéficie de nombreux espaces arborés confidentiels (jardins privés, alignements…) et de la proximité du Parc Jean-Verlhac
  • Porte d’entrée Est de la Centralité Sud, le quartier des Saules Le-Val peut bénéficier de la dynamique de renouvellement de Grand’Place et du Cours de l’Europe. Adossé à la Villeneuve de Grenoble il peut bénéficier du renouvellement de la place des Géants.
  • Le quartier dispose d’équipements publics récemment remis à neuf : Construction du nouveau collège des Saules, reconstruction de l’école primaire du Val.
  • Le secteur abrite le Verderet. Entre Eybens et Grenoble, ce torrent traverse la vallée, sur 6 kilomètres, avant de rejoindre l’Isère. Caché sous l’avenue Raymond Chanas, il continue en longeant le site du LIDL.
  • Le quartier pourra bénéficier de la réalisation de la Chrono-vélo sur l’axe Jean Perrot / Jean Jaurès.

 De premières pistes de propositions pour la concertation

Voir l'image en grand

UN NOUVEAU QUARTIER DE LA GARE, À ECHIROLLES

Contexte, difficultés et opportunités

Ce secteur s’étend au Nord de la rocade, en interface entre le centre-ville d’Échirolles et les quartiers Essarts, Surieux et des Granges Sud. Ce secteur est d’intérêt stratégique en raison de sa dynamique urbaine et notamment de ses disponibilités foncières, des mutations économiques, de sa connexion au centre-ville d’Échirolles et des liaisons directes à de nombreux axes structurants : automobile, transport ferré urbain et inter-urbain, mobilités alternatives.

 

Des espaces publics de mauvaise qualité

  • L’actuelle gare d’Echirolles manque d’aménagements et d’une qualité d’ambiance à la hauteur de sa fréquentation. Ce constat s’applique pour sa conception, mais également pour les espaces publics qui la bordent.
  • Si les espaces publics situés sur la partie supérieure, sur l’avenue des Etats Généraux, à proximité de l’arrêt de tram fonctionnent plutôt bien, les espaces inférieurs, sur la rue de Provence n’offrent pas un cadre agréable pour le piéton et usager de la Gare, que ce soit vers le nord en direction du secteur de la Butte ou vers l’Est en direction de la place du Chêne.

Un espace coupé par la rocade et la voie ferrée

  • La rocade et la voie ferrée constituent des ruptures majeures qui coupent le secteur en deux.
  • Malgré la présence de la passerelle des écoliers, les traversées à pied et à vélo sont compliquées et souvent confidentielles.

Des accès à la gare peu lisibles

  • Les liens entre le haut et le bas de la gare sont compliqués.
  • L’accès est aux quais de la gare depuis la rue de Provence est difficile et peu lisible.
  • Les cheminements à pied ou à vélo sont complexes entre la gare et Grand’Place.

Un secteur riche en opportunités

  • De vastes terrains privés peuvent offrir des opportunités de renouvellement (ATOS, ARTELIA).
  • L’avenue des États Généraux va être réaménagée dans le cadre du projet “Villeneuves, le premier écoquartier populaire”, avec notamment la démolition de l’autopont des Etats-Généraux.
  • Le Plan de Déplacement Urbain de la Métropole propose à terme la création d’un RER métropolitain.

De premières pistes de propositions pour la concertation

  Voir l'image en grand