Programmes européens

Grenoble-Alpes Métropole est engagée dans plusieurs programmes européens, sur les thèmes de l'innovation, de la transition énergétique, de la cohésion sociale...

Des projets et programmes tournés sur l'innovation et la transition énergétique

City-Zen

 

Une ville fonctionnant entièrement à l'énergie propre. En théorie, c'est possible. Mais dans la vraie vie ?

Comment intégrer de nouvelles solutions dans les bâtiments, les systèmes et la vie des personnes existants ? Quels sont les obstacles techniques, économiques ou sociaux ? Et comment les surmonter ? C'est ce que le programme européen City-zen doit nous aider à apprendre, au travers de 20 projets à Grenoble et à Amsterdam.

City-Zen a pour objectifs de démontrer des innovations de « la ville intelligente et durable » et de développer des méthodologies et outils de planification et énergétique pour les collectivités, aménageurs, exploitants, utilisateurs et habitants. Ceci afin d’atteindre les objectifs du Plan Climat-Énergie européen : 40% de réduction des gaz à effet de serre, 27% d’énergie renouvelable dans le mix énergétique, 27% d’économie d’énergie.

Le consortium City-Zen est composé de 25 partenaires de 5 pays européens représentant des industries, des opérateurs de réseaux, des sociétés de logement, des représentants des villes et agglomérations et des instituts de recherche.

Los_Dama!

 

Piloté par la ville de Munich et réunissant 10 partenaires alpins, le projet européen Los_Dama! « Paysages périurbains, une nouvelle dynamique pour un territoire ouvert » vise à proposer des solutions nouvelles pour gérer et développer durablement l’armature verte périurbaine par la promotion des paysages ouverts.

Dans un contexte où les villes s’étendent et les surfaces d’exploitations agricoles se réduisent, la préservation et la valorisation des espaces ouverts et des paysages périurbains répond à une demande sociale de plus en plus forte. Grenoble-Alpes Métropole souhaite construire des réponses nouvelles, en partenariat entre autres avec les intercommunalités voisines et les parcs naturels régionaux en organisant :

  • Une mise en débat des productions du PLUI sur le thème des paysages périurbains
  • Des ateliers du paysage réunissant partenaires locaux et des territoires voisins
  • Le développement d’une gouvernance citoyenne pour les espaces naturels métropolitains avec une expérimentation au bois des Vouillants

L’Université Grenoble Alpes, partenaire du projet, va apporter, avec trois autres partenaires universitaires, un soutien en termes de connaissance et mettra en place des ateliers étudiants. 

Partenaires :

Allemagne (ville de Munich, Université Eberhard-Karl de Tübingen, Université technologique de Munich), Autriche (Institut pour la planification régionale et le logement de Salzbourg, Ville de Vienne), France (Grenoble-Alpes Métropole, Université Grenoble-Alpes), Italie (Région du Piémont, Ville de Trente) et Slovénie (Institut d’urbanisme de la République de Slovénie)

Financement du projet :

  • Coût  : 2 598 000 € (230 000 € pour Grenoble-Alpes Métropole)
  • Soutien de l’Union Européenne : 2 208 000 € (195 000 € pour Grenoble-Alpes Métropole)

Retrouvez ci-dessous la vidéo de la première édition du jeu de piste des 7 serpents dans le bois des Vouillants :

Bandeau de logos Los Dama

InFocus

De 2016 à 2018, Grenoble-Alpes Métropole a participé activement au projet InFocus sur les politiques d’innovation associant une dizaine de villes (Bilbao, Porto, Plasencia, Bordeaux, Turin, Francfort, Ostrava, Bielsko-Biala, Bucarest) et de nombreux acteurs locaux.

Piloté par la Ville de Bilbao, le projet visait à accompagner les villes dans la redéfinition de leur stratégie d’innovation dans le contexte des schémas régionaux, mais aussi de faire mieux connaitre le rôle des villes dans l’innovation auprès des autorités européennes.

Pour la Métropole, cela a été l’occasion d’une grande implication des acteurs locaux et la production d’un plan d’actions. 

Coopération avec la ville de Toyota (Japon)

Grenoble-Alpes Métropole s'est engagée dans un partenariat innovant avec la ville de Toyota (Japon) sur la thématique de la ville intelligente et durable.

Le programme, porté par la Direction générale de la politique régionale et urbaine de la Commission européenne, soutient les relations avec des villes extra-européennes. Cette phase expérimentale constitue une première. La Métropole fait ainsi partie des rares territoires français et européens engagés dans cette action.

Dans ce cadre, la Métropole a accueilli une délégation de techniciens de la ville de Toyota à l'automne 2018 et les techniciens métropolitains se sont ensuite rendu au Japon au printemps 2019, afin de partager leurs expérience et projets.

La Métropole a fait le choix d'échanger dans les domaines de l'innovation, de la ville intelligente, mais également du lien avec la montagne, de la participation citoyenne et de l'énergie. Un plan d'action est attendu pour la fin de l'année 2019.

Le programme européen de cohésion urbaine et sociale

L’Investissement Territorial Intégré (ITI) 2014 - 2020

Depuis 2001, Grenoble-Alpes Métropole développe des programmes européens de cohésion urbaine et sociale qui ont permis de réaliser de nombreux projets de développement sur les territoires concernées : Echirolles, Fontaine, Grenoble, Le Pont-de-Claix, Seyssinet-Pariset, Saint-Martin-d’Hères et Saint-Martin-le-Vinoux.

De 2014 à 2020, une partie des financements du Fonds européen de développement régional (FEDER) est consacrée aux quartiers prioritaires de la politique de la ville, sous la forme du dispositif d’Investissement Territorial Intégré (ITI).

Ainsi, Grenoble-Alpes Métropole s’est vu accorder une enveloppe de 8 millions d’euros dans le cadre d’une convention pour la mise en œuvre d’un ITI. Cette somme est destinée à financer des projets portés par différentes structures du territoire actives sur les quartiers prioritaires de la métropole dans les domaines :

  • de la réhabilitation thermique du logement social pour améliorer la performance énergétique des logements à vocation sociale,
  • de la réhabilitation thermique de bâtiments tertiaires publics pour augmenter l’efficacité énergétique dans les bâtiments tertiaires et dans le logement privé,
  • du développement économique afin d’augmenter la part d’activité et d’emploi relevant de l’économie de proximité
  • des usages du numérique dans le but d’accroître les nouveaux services et usages numériques prioritairement dans les domaines de la santé et de l’éducation.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, en tant qu’autorité de gestion, a délégué à Grenoble-Alpes Métropole un certain nombre de responsabilités incombant aux organismes intermédiaires :

  • La pré-sélection des opérations relevant de l’ITI sous la forme d’un plan d’action révisable tous les 2 ans,
  • Le pilotage de l’ITI : suivi administratif et financier de l’ITI et gestion du rythme de programmation des projets,
  • Le suivi et l’évaluation de l’ITI : contribution à l’élaboration des rapports annuels et finaux, au suivi financier et aux conduites d’actions d’évaluation
  • L’ animation et la communication : promotion de l’intervention européenne sur le territoire.

À ce titre, Grenoble-Alpes Métropole est l’interlocuteur des porteurs de projets pour évaluer l’opportunité et la faisabilité d’une demande de financement ITI pour leur opération, les appuyer dans le montage de leur projet, la constitution du dossier de demande d’aide européenne et les accompagner dans la réalisation de leur action. Elle est également destinataire, au même titre que la Région, de tous les éléments de suivi et d’évaluation de l’action pour pouvoir remplir ses missions de pilotage de l’ITI.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes garde la responsabilité de l’instruction, de la programmation, du conventionnement, des paiements, des contrôles et de l’archivage des dossiers.

Programme d’actions partagé sur l’accès et les usages du numérique dans les quartiers Politique de la ville

Par ailleurs, la Métropole a été désignée comme chef de file du projet collaboratif « Programme d’actions partagé sur l’accès et les usages du numérique dans les quartiers Politique de la ville de Grenoble-Alpes Métropole », financée au titre de l’ITI.

L’enjeu pour Grenoble-Alpes Métropole est d’animer un Programme d’actions partagé, mis en œuvre par les acteurs de terrain, du numérique et les communes en faveur des quartiers Politique de la ville. L’objectif est de structurer, coordonner et valoriser les différentes initiatives présentes sur le territoire répondant aux objectifs de l’ITI, en lien avec les objectifs du Contrat de ville :

  • le numérique comme un outil d’amélioration des formations
  • faciliter l’accès de tous les citoyens à l’administration et au débat public via le numérique.

Les partenaires sur ce projet collaboratif sont l’association la Maison de l’image pour son Média lab et la Ville de Grenoble pour son plan d’actions pour l’accès aux droits numérique.