Plan Air Énergie Climat

Avec son Plan Air Energie Climat, le premier en France, la Métropole fédère l'ensemble des acteurs du territoire pour relever le défi du changement climatique.

Semaine européenne du développement durable

Du 30 mai au 5 juin, les partenaires du Plan Air Énergie Climat de la métropole grenobloise vous proposent de nombreuses animations sur le territoire dans le cadre de la Semaine européenne du développement durable.

Ces évènements participent aux objectifs du territoire en favorisant la diminution des consommations d'énergie, des émissions de gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques.

> Télécharger le programme des animations 2018

Un programme d'actions ambitieux

  • Le Plan Air Énergie Climat regroupe l'ensemble des mesures à prendre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, dans tous les domaines de l'économie et de la vie quotidienne des habitants. 
  • Il fixe les objectifs du territoire et définit un programme d'actions pour les atteindre, tout en restant cohérent avec les objectifs des autres politiques environnementales : qualité de l'air, gestion de l'eau, lutte contre les nuisances sonores et biodiversité.
  • Chaque partenaire s'engage, en signant une charte, dans une démarche volontaire et suivie où les rôles de chacun sont clairement définis.

Des résultats encourageants

Gaz à effet de serre (GES)

Objectif fixé pour 2014 par rapport à l'année 2005 : -14%.
Résultat atteint en 2015 : -23%.
La réduction des émissions est plus importante que la baisse de la consommation. Cette différence est liée à la baisse de la consommation d'énergie, mais aussi à la diminution de l'utilisation des énergies fossiles au profit des énergies renouvelables et de l'électricité. Cependant la baisse reste encore insuffisante dans le secteur des transports. Objectif 2020 : -35%. Objectif 2030 : -50%.

Consommation d'énergie

Objectif fixé pour 2014 par rapport à l'année 2005 : -14%.
Résultat atteint en 2015 : -14%.
Cette baisse repose pour 76% sur les efforts du secteur industriel. Tous les secteurs sont en baisse, mais cette diminution demeure moins marquée dans le secteur résidentiel, tertiaire et des transports qui sont des postes importants de consommation d'énergie. Les efforts doivent se poursuivre pour atteindre les objectifs 2020 (-30%) et 2030 (-40%).

PM10 (particules fines) / NOx (dioxyde d'azote)

Objectifs fixés pour 2014 par rapport à l'année 2005  : PM10 (particules fines) : -24% / NOx (dioxyde d'azote) : -47%. 
Résultat atteint en 2015 : PM10 -27% / NOx -48%.
Les diminutions constatées sont compatibles avec les objectifs et présentent de fortes disparités entre les secteurs d'activités. L'effort doit être maintenu particulièrement dans le secteur des transports routiers et le chauffage au bois non performant.

Production d'énergie renouvelable locale

Objectif fixé pour 2014 par rapport à l'année 2005 : 14%.
Résultat atteint en 2015 : 16,3%.
Cette production repose en grande partie sur l'hydroélectricité et la biomasse (bois) dans les centrales de production des réseaux de chaleur. Pour atteindre les objectifs 2020 et 2030 (20% et 30%), toutes les filières doivent être développées (biomasse, solaire thermique et photovoltaïque, géothermie, biogaz...).

Les nouveaux objectifs

Objectifs 2020 / 2030 

Pourcentages par rapport à 2005 :

  • GES : -35% en 2020 (-50% en 2030).
  • Consommation d'énergie/habitant : -30% en 2020 (-40% en 2030).
  • PM10 (particules fines) : -40% en 2020.
  • NOx (oxydes d'azote) : -65% en 2020.
  • Énergies renouvelables : +20% en 2020 (+30% en 2030) de la part des énergies renouvelables produites localement.

Engagement des partenaires

  • Tenir compte du critère « émissions de gaz à effet de serre » dans l'ensemble des décisions qu'ils sont amenés à prendre.
  • Se fixer un objectif de réduction de leurs émissions directes de CO2 d'ici 2014.
  • Considérer la sobriété énergétique comme la priorité de leur stratégie énergétique.
  • Intégrer des mesures d'adaptation au changement climatique dans leurs actions d'aménagement.
  • Promouvoir le Plan Air Energie Climat, en communicant sur cette démarche en interne et en externe et en parrainant de nouveaux signataires.

L'OBSERVATOIRE DU PLAN AIR ÉNERGIE CLIMAT

  • En 2004, la Métropole a mis en place l'Observatoire du Plan Air Energie Climat en partenariat avec Air Auvergne-Rhône-Alpes (Association pour le contrôle et la préservation de l'air) et l'Agence locale de l'énergie (Alec).
  • Ce centre permet d'accompagner et d'évaluer les actions du Plan Air Energie Climat. Il assure un suivi des consommations énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et de la production d'énergie renouvelable sur le territoire de l'agglomération.
  • Des indicateurs suivis dans le temps permettent de mesurer le respect des objectifs fixés, et, le cas échéant, d'alerter sur les écarts constatés. Le forum semestriel qui rassemble tous les acteurs de la démarche examine régulièrement les résultats affichés par l'observatoire, afin de prendre les décisions sur les futures orientations des actions.