Le statut de Métropole

La communauté d'agglomération a pris le statut de Métropole le 1er janvier 2015. Une évolution majeure qui fait suite à une longue construction de l'intercommunalité initiée dès 1966.

Quel est le rôle des Métropoles ?

La création du statut de Métropole par l'État en 2015 vise à faire des principales agglomérations françaises les pôles de développement majeurs de l’Hexagone.  Elle leur confère un pouvoir d’action élargi pour mieux coordonner l’action publique et accompagner la dynamique de leur territoire, en leur permettant d’exercer pleinement leur rôle en matière de développement économique, de soutien à l’emploi, d’innovation, de transition énergétique ou de solidarité.

Quels bénéfices pour l'agglomération grenobloise ?

La création des Métropoles est une opportunité pour ces grands centres urbains qui jouiront ainsi d’une meilleure visibilité et d’une meilleure attractivité nationale et internationale.    

Pour la région grenobloise, cela constitue une véritable reconnaissance. Recherche, enseignement supérieur, médecine, numérique, actions de solidarité, innovation, politiques environnementales, cadre de vie… Autant d’atouts qui ont compté dans le choix de l’État et qui pourront ainsi être encore renforcés à l’avenir.

Une métropole au service des habitants

 Le 4 juillet 2014, les élus de la Métro votaient une délibération fixant le cadre du passage en métropole. Un texte où figure en bonne place l’attention portée aux avis de chaque partie, pour une Métropole qui sera au service de tous.    

Extrait : « La future Métropole sera un outil, celui d’un développement soutenable au service des habitants et des communes, dans le sens d’une modernisation de l’action publique et de l’amélioration du service rendu à ses habitants. (…) La transformation de notre intercommunalité ira de pair avec un projet partagé, construit avec les élus et nos concitoyens, pour une articulation optimale entre l’échelon communal et la Métropole que nous souhaitons demain, une Métropole de  proximité, une Métropole de projets, une Métropole solidaire.”

Plus compétitive et plus forte

Ce nouveau statut permet à Grenoble-Alpes Métropole de rayonner plus encore aux niveaux national, européen et mondial pour renforcer sa dynamique économique.

Il permet également de mutualiser davantage de services à la population, en prenant en charge de nouvelles missions transférées par les communes et le département de l'Isère. Parmi celles-ci figurent notamment les actions en faveur du développement économique, la création et l’entretien des voiries communales, la promotion touristique, l’urbanisme…    

Du 1er syndicat intercommunal à la Métropole, quelques dates-clés

  • 1966 : Création du SIEPURG (Syndicat Intercommunal d'Études des Problèmes d'Urbanisme de la Région Grenobloise) par 23 communes.
  • 1968 : Création du SIRG (Syndicat Intercommunal de Réalisation de la Région Grenobloise). Organe de réalisation du SIEPURG, il a pour objectif la réalisation d'équipements lourds (usine d'incinération de déchets).
  • 1973 : Fondation du SIEPARG (Syndicat Intercommunal d'études, de programmation et d'aménagement de la région grenobloise) qui réunit 23 communes et 360 000 habitants. Fondation du SMTC (Syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération grenobloise),
  • 1994 : Naissance de la communauté de communes qui se substitue au SIEPARG.
  • 1996 : La communauté de communes prend le nom de Grenoble-Alpes Métropole.
  • 2000 : Grenoble-Alpes Métropole adopte le statut de communauté d'agglomération. Elle regroupe 23 communes.
  • 2001 : Inauguration du premier grand équipement métropolitain : la patinoire Polesud.
  • 2004 : Le Gua, Saint-Paul-de-Varces, Varces-Allières-et-Risset et Vif rejoignent Grenoble-Alpes Métropole, portant le nombre de communes membres de l'intercommunalité à 27.
  • 2008 : Inauguration du Stade des Alpes, deuxième grand équipement sportif financé par l'intercommunalité grenobloise.
  • 2014 : Fusion de la communauté de communes du Balcon sud de Chartreuse, de la communauté de communes du Sud Grenoblois et de la communauté d'agglomération Grenoble-Alpes Métropole. La nouvelle communauté d'agglomération issue de cette fusion conserve le nom de Grenoble-Alpes Métropole et comprend depuis 49 communes.
  • 2015 : Grenoble-Alpes Métropole prend le statut de métropole au 1er janvier 2015. Elle rassemble désormais 450 000 habitants.