Aller au contenu . Aller au menu . Marchés publics  . Offres d'emploi  . Contact  .
  • >>
  • Accueil >
  • Nous connaître >
  • A la une
  • > mercredi 31 mai 2017
  • > Hôtel d’activités Cémoi : «Pour nous, c’est une chance d'être ici»
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

A la une

mercredi 31 mai 2017

Hôtel d’activités Cémoi : «Pour nous, c’est une chance d'être ici»

Le président de la Métropole, Christophe Ferrari (au centre) dans les locaux de la société BH Technologies. ©Guillaume Rossetti

Ancienne chocolaterie réhabilitée, l’hôtel d’activités métropolitain Cémoi du quartier Bouchayer-Viallet, héberge aujourd’hui une quarantaine d’entreprises du numérique. Ce mardi, Christophe Ferrari, le président de la Métropole a visité quelques-unes d’entre elles, qui n’ont pas caché leur satisfaction quant à la qualité du site.

Il est plein à 90%. C'est dire le succès du lieu. Une quarantaine d’entreprises de tous horizons, mais liées entre elles par leur secteur d'activité (informatique, numérique et communication), se partagent la quasi-totalité des 11 500 m2 de bureaux et de locaux de production que leur fournit le site. Certaines font déjà figure de pilier, comme BH Technologies, implantée depuis 2003. D’autres sont plus récentes, comme Altamendi, arrivée au mois de février. Au total, quelque 200 employés y travaillent. 

 

Multiplier les échanges

Nombre d’entres elles ont aussi un passé commun : celui d’avoir bénéficié, à leurs débuts, des avantages proposés par les pépinières métropolitaines (soutien technique et financier, conseils et services). « Notre relation avec la Ville et la Métropole est importante et ne date pas d’hier, explique Juliette Delabaere, responsable des projets événementiels chez Talenteo, TPE grenobloise à l’origine du premier blog emploi et handicap de France. Comme d'autres ici, nous sommes d’abord passés par les pépinières de la Pousada ou du Tarmac avant d’arriver à Cémoi en 2014 ».

 

Et toutes entretiennent des liens réguliers avec la collectivité : la Métropole a notamment proposé à BH Technologies de l’accompagner à Taïwan en mars dernier à l’occasion de la Smart City Expo, et Usharesoft accueille un étudiant du programme de formation développé par la nouvelle université du numérique grenobloise, soutenue par la Métropole.

 

En 3 ans, Talentéo a réalisé une hausse de 50% de son chiffre d’affaires. Et le fait de partager les lieux avec d'autres n’y est pas totalement étranger : « Pour nous, c’est une chance d'être ici, entourés par ces entreprises ; car cela favorise les échanges et les interactions. Notre collaboration avec Spot et Le Petit Bulletin, dans le cadre de notre événement “Sport2Job” (challenge inter-entreprises au service du handicap et de l’emploi), nous a par exemple permis de toucher plus de monde ».

 

Un lieu qui a une âme

La situation géographique de Cémoi explique aussi le succès du site auprès des entrepreneurs. Car « il est de plus en plus compliqué de trouver des zones d’activités en ville avec des espaces de travail adaptés, témoigne Alban Richard, directeur d’UshareSoft, qui développe des automates logiciels. Nous sommes arrivés à Cémoi en 2007, dans un espace de 70 m2, et on a facilement pu s’agrandir au deuxième étage. Les collectivités ont fait un gros boulot pour redynamiser l’ensemble du quartier et le transformer en un véritable pôle économique. Aujourd’hui, nous sommes contents de pouvoir travailler dans un lieu qui a une histoire, une âme ». 

 

Un pôle économique en plein centre-ville

Une analyse que partage Jérôme Degryse, directeur de BH Technologies, qui propose des solutions pour la gestion intelligente de l’éclairage public et de la collecte des déchets : « Le fait d’être localisé en plein centre-ville est un plus pour nos salariés qui peuvent déjeuner et se déplacer facilement. Par ailleurs, les espaces communs comme la cuisine collective, la salle de réunion, et la qualité des locaux font la différence. Et c’est aussi un avantage d’avoir un bailleur qui soit souple quant aux types de surfaces qu’il propose. Nous sommes passés de 130 m2 à nos débuts, à 600 m2 aujourd’hui, et nous réalisons 10% de croissance par an.» 

 

Sanctuariser le foncier économique

En accueillant 58 % des établissements et 66 % de l'emploi salarié de l’Isère, la Métropole est bien le "cœur de chauffe" de la grande aire urbaine grenobloise. « L’immobilier d’entreprise en ville est très recherché pour son environnement dynamique et ses transports de proximité, a souligné Christophe Ferrari, président de la Métropole. Nous souhaitons donc le renforcer sur notre territoire, et c’est tout le travail que nous menons en sanctuarisant le foncier économique dans l’élaboration de notre prochain Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) ».

Grenoble-Alpes Métropole - 3 rue Malakoff 38031 Grenoble cedex - 04 76 59 59 59 © 2009 Grenoble-Alpes Métropole. Tous droits réservés.