Aller au contenu . Aller au menu . Marchés publics  . Offres d'emploi  . Contact  .
  • >>
  • Accueil >
  • Nous connaître >
  • A la une
  • > vendredi 19 mai 2017
  • > Campus numérique : les recrutements sont ouverts pour la saison 2
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

A la une

vendredi 19 mai 2017

Campus numérique : les recrutements sont ouverts pour la saison 2

Ce 18 mai, les élèves et entreprises du Campus numérique et l'ensemble des partenaires de la French Tech in the Alps se sont réunis au Pathé Chavant pour témoigner de la 1re année de formation et lancer les recrutements pour la saison 2. ©Lucas Frangella

Lancée il y a à peine un an dans le cadre de la French tech in the Alps, la formation de développeur informatique proposée par le nouveau Campus numérique de Grenoble cartonne auprès des stagiaires et des entreprises. Le lancement de la saison 2 a été officialisé hier au Pathé Chavant réunissant tous les partenaires dont la Métropole. Postulez !

Ils sont 30 stagiaires et 21 entreprises à s’être laissé séduire l’année dernière par l’aventure Campus numérique imaginée par Ralf Gathmann, chef du projet Campus numérique et par ailleurs président de l’entreprise Corys (leader mondial des simulateurs pour les transport et l’énergie) : « Notre particularité, c’est de partir des besoins des entreprises pour former nos étudiants. On fait le constat que le système actuel est très fort pour former des ingénieurs de haut niveau mais pas pour former des techniciens. Or l’informatique a besoin de personnes de niveau intermédiaire, et c’est tout l’intérêt de cette formation ».

 

Concevoir, développer et administrer des applis

 

Après 6 mois de cours à la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Grenoble, puis 6 mois en alternance et enfin 6 derniers mois entièrement au service de l’entreprise, l’apprenti est en capacité de pratiquer les technologies courantes du développement informatique, de concevoir, développer et administrer des applications web et mobile, ou encore de tester et valider des développements selon les exigences de qualité d'un projet ad hoc. En un mot comme en cent : « De connaître, de A à Z, tout ce qu'il faut savoir pour faire fonctionner un serveur, et y installer une appli ou un site », résume Josselin Perez, 23 ans, stagiaire au sein de l’entreprise QIIS, qui propose aux collectivités des solutions numériques pour la gestion du périscolaire.

 

Bac +2 et un an d’expérience sur le CV


Après un Bac ES, quatre premières années redoublées à la fac, et un quotidien fait de petits boulots dans une grande surface, il a « sauté sur l’occasion ». Depuis, huit mois d’apprentissage ont passé et déjà, de nouvelles perspectives s’offrent à lui : « Je peux dire que cette formation basée sur la confiance, avec des entreprises engagées au même titre que nous dans le projet, m’a littéralement remis le pied à l’étrier. Sans compter le fait que nous sommes rémunérés. A la fin de mon apprentissage, c'est quand même l'opportunité pour moi d’avoir un diplôme bac +2 dans une discipline qui me plaît, avec un an d’expérience en entreprise et beaucoup de réalisations concrètes à valoriser sur notre CV. Ce n’est pas rien ! ».  

 

« Ma vie n’a plus rien à voir »


Jérôme Lombard, 33 ans, travaillait lui depuis 10 ans dans le domaine de l’électronique. « Je m’ennuyais dans ce travail que je trouvais très répétitif », confie-t-il. « Quand j’ai appris l’existence du Campus numérique, j’ai foncé. Et c’est une aventure que je suis très content d’avoir tentée ». En apprentissage chez UShareSoft, l’éditeur grenoblois d’automates logiciels, le jeune trentenaire semble avoir véritablement trouvé sa voie : « Ma vie n’a plus rien à voir avec ma situation antérieure, explique-t-il. Je suis tous les soirs sur mon PC en train de pousser ce que j’ai appris durant ma journée. Je me dis que ça fait longtemps que j’aurais dû commencer ce métier ».  


« Nous avons trouvé un profil et un vrai potentiel »

 

Côté entreprise aussi, la formule à l’air de tenir ses promesses, malgré des appréhensions légitimes : « Chez Ushersoft, on est sur un produit très technique ; donc au départ, on était un peu frileux, reconnaît Diane Prévieux, responsable des ressources humaines. On pensait qu’on aurait du mal à intégrer des stagiaires à notre équipe, ça a donc été un vrai challenge de modifier notre point de vue. Mais l’aventure du Campus numérique nous a permis de trouver un profil, et un vrai potentiel. Et c’est aujourd’hui une véritable chance pour nous aussi ». Et pour Alain Bouveret, directeur général d’Eloquant, la question de savoir si le stagiaire est un poids pour l’entreprise est toute tranchée : « On les met directement en situation de travailler en leur demandant de participer pleinement au processus de développement. Donc pour nous, ce ne sont pas seulement des étudiants. Avec des personnes motivées et dotées d’une bonne capacité d’adaptation, le projet Campus numérique permet à chacun de sortir gagnant ». 

 

« Nous visons les 70% d’embauche »

 

À dix mois de la fin de la première saison, François Albrieux, directeur du campus est déjà très optimiste : « Nous estimons prudemment qu’au moins 40% des apprentis de cette première promotion seront embauchés dans les entreprises où ils ont réalisé leur stage. Mais de façon optimiste, nous visons plutôt les 70%. Par ailleurs, on sait déjà qu’une dizaine d’entreprises sur les 21 engagées cette année, vont rempiler pour la deuxième saison ». Une réussite dont le bruit semble rapidement être parvenu aux oreilles des autres villes du réseau French Tech in the Alps, puisqu’Annecy compte prochainement ouvrir son propre Campus numérique, et serait suivie par Valence. 

 

Un pass numérique pour l'Ecole de la 2e chance

 

Fort de ce pari réussi, le Campus numérique vient de créer une nouvelle offre baptisée le Pass numérique. À destination de 15 élèves de l’Ecole de la deuxième chance (E2C Isère), il propose une remise à niveau de 4 mois avant une intégration pleine et entière à la promotion de la prochaine saison.  

 

Voir aussi

> Toutes les infos sur : www.digital-grenoble.com

Grenoble-Alpes Métropole - 3 rue Malakoff 38031 Grenoble cedex - 04 76 59 59 59 © 2009 Grenoble-Alpes Métropole. Tous droits réservés.