Aller au contenu . Aller au menu . Marchés publics  . Offres d'emploi  . Contact  .
  • >>
  • Accueil >
  • Nous connaître >
  • A la une
  • > mardi 22 mars 2016
  • > Nouveaux bus hybrides : un nouveau pas vers la transition énergétique
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

A la une

mardi 22 mars 2016

Nouveaux bus hybrides : un nouveau pas vers la transition énergétique

Une étape de plus en direction de la transition énergétique a été franchie par le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) de la métropole qui inaugurait la toute première ligne de l’agglomération entièrement équipée de bus hybrides : il s’agit de la ligne Chrono 4 qui relie Grenoble à Eybens. Mais la ligne Chrono 3 fait également partie des chanceuses qui ont été dotées de cette innovation.

Sobres, propres et efficaces, les 24 nouveaux bus du SMTC qui circulent désormais sur les lignes C4 et C3 font appel aux dernières innovations du constructeur Iveco Bus (récupération d’énergie électrique au freinage et en pente, notamment) et sont fabriqués en Ardèche.

Equipés d’un moteur diesel de cylindrée réduite et d’un moteur électrique, ces bus permettent une économie moyenne de 35 % de gazole par rapport à un bus conventionnel, soit autant d’émission de polluants en moins rejetée dans l’atmosphère. Selon l’Agence de l’environnement et de la gestion de l’énergie (Ademe), 25 tonnes de gaz à effet de serre par an et par véhicule sont ainsi évitées.

Et pour les usagers, c’est du confort et de l’accessibilité en plus ! La traction électrique et le moteur de cylindrée réduite diminuent considérablement les niveaux sonores, à l’intérieur comme à l’extérieur des bus, et notamment aux abords des stations et aux feux rouges où le bus hybride peut rouler silencieusement en mode tout électrique.

La place dévolue aux personnes à mobilité réduite a été élargie et leur accessibilité au véhicule facilitée par l’équipement de portes de "type tramway" au lieu des portes battantes habituelles. Par ailleurs, l’accélération électrique contribue grandement à limiter les à-coups.

Résultat d’une commande réalisée par le SMTC en 2014, ce sont 40 bus hybrides qui maillent aujourd’hui le réseau de transport en commun du territoire et 14 véhicules supplémentaires sont attendus à la fin du premier semestre 2016. Au total, ce sont 26 millions d'euros qui ont été investis par le SMTC pour ces 54 véhicules hybrides.

« Nous avons fait le choix d’une sortie progressive, d’ici 2020, de tous les véhicules diesel », explique Yann Mogaburu, président du SMTC. « Par cette volonté, nous bousculons les constructeurs, car il y a un enjeu industriel majeur et nous faisons la démonstration que nous sommes un réseau volontaire sur la question de la transition énergétique ».

A la fin de l’année, selon le SMTC, 25 % du réseau devraient être équipés de véhicules hybrides et il est prévu que l'ensemble des véhicules du parc roulera à l'énergie propre d'ici 2020. Un défi qui demandera des aménagements considérables.

 


Légende photo : conférence de presse improvisée dans un tout nouveau bus hybride du SMTC de la ligne C4, avec, de gauche à droite Jean-Paul Trovero, président de la Semitag, Francie Mégevand, maire d’Eybens, Jean-Claude Peyrin, vice-président du SMTC en charge du renouvellement du matériel roulant et vice-président du Conseil départemental, et Yann Mongaburu, président du SMTC.

Grenoble-Alpes Métropole - 3 rue Malakoff 38031 Grenoble cedex - 04 76 59 59 59 © 2009 Grenoble-Alpes Métropole. Tous droits réservés.