Aller au contenu . Aller au menu . Marchés publics  . Offres d'emploi  . Contact  .
  • >>
  • Accueil >
  • Nous connaître >
  • A la une
  • > mardi 01 avril 2014
  • > Flowers 2.0 : une oeuvre participative réalisée par 1200 écoliers
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

A la une

mardi 01 avril 2014

Flowers 2.0 : une oeuvre participative réalisée par 1200 écoliers

Chargement ...

Voir la vidéo

2000 fleurs multicolores, réalisées par 1200 élèves de 40 écoles de l'agglomération, à partir de bouteilles en plastique récupérées, ont été installées dans les pelouses du Jardin des plantes de Grenoble. Une oeuvre collective, proposée par la Métro et le festival Détours de Babel et conduite par l'artiste Pierre Estève, qui sera visible jusqu'au 12 avril.

"Pour moi, c'est le pays des merveilles", dit timidement Mazarine, 7 ans, qu'une fleur plus grande qu'elle surplombe. Ce samedi 29 mars après-midi, des familles, des curieux, se retrouvent pour assister à l'inauguration de cette exposition grandiose, participative.

 

Entre les plantes, les enfants déambulent, jouent à se perdre dans ce que l'artiste appelle "la forêt" : "La forêt de fleurs". Chacun des écoliers recherche sa propre création, que des initiales inscrites en tout petit à la base de chaque fleur permettent de reconnaître.

 

 

"Mon projet est un projet artistique", développe Pierre Estève, qui a passé trois mois dans les écoles, en compagnie des enfants, afin de les guider dans leur création. "Ce qui m'a d'abord motivé, c'est de les ouvrir à l'art et au propos artistique de Flowers. Je me suis aussi aperçu que la dimension écologique était très présente chez eux, ajoute-t-il. Je pense en partie grâce à l'éducation qu'ils reçoivent à la maison, et, certainement, grâce aux interventions des messagers du tri de la Métro avec qui nous avons travaillé en tandem".

 

Marielle Viallet, spectatrice, est venue avec sa fille Ana et son fils Louis, tous deux scolarisés à l'école Painlevé. Ensemble, Ils viennent tout juste de trouver les deux fleurs qu'ils avaient créées. "Je trouve cette exposition magnifique, commente, ravie, cette mère de famille. Avec le soleil, ça brille, et la musique qui accompagne l'ensemble rend le spectacle très sympa. En plus, les enfants ont retrouvé leur fleur !" C'est le bouquet.

  

Comme d'habitude durant le festival Détours de Babel, ce sont les organisateurs qui ont choisi l'artiste pour illustrer le thème du festival "Nature et environnement", retenu cette année. "Quand j'ai commencé à réfléchir sur la programmation dont le thème était celui de "la Nature", j'ai entendu parler de Pierre Estève, raconte Benoît Thiebergien, directeur du festival Détours de Babel. On a alors imaginés construire cette grande prairie de fleurs artificielles, en impliquant un maximum de personnes de l'agglomération. Aujourd'hui, c'est un double message : c'est d'abord un message artistique, l'art peut se faire à partir d'objets de récupération et en même temps c'est une prise de conscience de l'importance de réduire et de revaloriser nos déchets au quotidien."

 

Voir aussi

- Exposition à voir au Jardin des plantes de Grenoble jusqu'au 12 avril, date de la fin du festival Détours de Babel.

 

> Tout savoir sur le tri des déchets dans la Métro

Aller plus loin

Grenoble-Alpes Métropole - 3 rue Malakoff 38031 Grenoble cedex - 04 76 59 59 59 © 2009 Grenoble-Alpes Métropole. Tous droits réservés.