Aller au contenu . Aller au menu . Marchés publics  . Offres d'emploi  . Contact  .
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Cohésion sociale et urbaine

La Métropole développe et soutien des actions de solidarité qui s'inscrivent au cœur des préoccupations citoyennes. Elle le fait au travers du contrat de ville, de projets de renouvellement urbain et de son fonds de cohésion sociale territoriale.

Plus de 600 actions

La politique de cohésion sociale et urbaine vise à réduire les inégalités sociales entre territoire et à revaloriser l’image urbaine de certains quartiers.
 

L'action des services publics est indispensable pour permettre à chacun d'accéder à un logement décent, à un emploi ou à une formation, à un cadre de vie agréable, à l'éducation, aux soins et à l'égalité des chances.

 

La politique de cohésion sociale et urbaine consiste en un ensemble d'actions menées dans des domaines divers tels que le renouvellement urbain, le développement économique et la création d'entreprise, le cadre de vie et l'habitat, la santé, la lutte contre les discriminations, la prévention de la délinquance, le développement de la citoyenneté, l'accès à l'emploi et le développement social.

 

Plus de 600 actions sont soutenues chaque année par la Métropole, dans le cadre du contrat de ville et de ses dispositifs ainsi qu’au travers des projets de renouvellement urbain et des actions du fonds de cohésion sociale territoriale.

Trois grandes orientations

Les finalités d'intervention de la politique de cohésion sociale et urbaine sont construites autour de trois grandes orientations :

 

  • 1. Lutter contre toutes formes d’inégalités sociales en travaillant avec les habitants et les acteurs locaux des territoires prioritaires de la politique de la ville et du fonds de cohésion sociale territoriale.  Les actions menées portent sur toutes les dimensions de la vie quotidienne des habitants : le logement, la santé, le développement économique et l’insertion / emploi, l’éducation et la formation, la culture, la prévention de la délinquance et la tranquillité publique, l’usage du numérique… Sans oublier de prendre en compte les questions de discriminations, d’égalité femmes-hommes, de jeunesse et de participation citoyenne.
  • 2. Donner une priorité forte aux territoires les plus fragilisés en s’appuyant sur des projets portés par les acteurs locaux et les énergies citoyennes. Un ensemble de territoires ont été identifiés comme cumulant des indicateurs socioéconomiques avec de forts écarts à la moyenne métropolitaine. Il s’agit de mieux intégrer ces territoires aux dynamiques métropolitaines et de permettre à leurs habitants de vivre pleinement leur citoyenneté (accès à la mobilité, aux services publics, à la culture…).

  • 3. Favoriser la participation des habitants et la mobilisation des acteurs. La Métropole organise la participation des conseils citoyens de la politique de la ville au pilotage, au suivi et à l’évaluation du contrat de ville (10 conseils citoyens répartis dans les 5 communes qui ont des quartiers prioritaires). Elle soutient aussi les actions des acteurs locaux par l’animation de réseaux et de groupes de travail, par un appui technique et des cofinancements.

 

Grenoble-Alpes Métropole - 3 rue Malakoff 38031 Grenoble cedex - 04 76 59 59 59 © 2009 Grenoble-Alpes Métropole. Tous droits réservés.