Aller au contenu . Aller au menu . Marchés publics  . Offres d'emploi  . Contact  .
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

L'eau potable : en savoir plus

Pompée dans les nappes phréatiques de la Romanche et du Drac, ou captée au niveau de sources de montagne, l’eau de votre robinet est purement locale ! Elle est acheminée directement chez l’habitant, sans traitement préalable pour les ¾ de la population. 

Quelles sont les compétences de Grenoble-Alpes Métropole ?

Disposant déjà de la compétence "Assainissement" (traitement des eaux usées), Grenoble-Alpes Métropole a pris la responsabilité de l’ensemble du cycle de l’eau le 1er janvier 2015 : du captage au traitement des eaux usées en passant par l’acheminement chez l’habitant.

 

Son rôle :

  • Procéder aux études nécessaires
  • Garantir la protection de la ressource en eau
  • Assurer la compétence de production d'eau potable qui s'exerce sur les réseaux et ouvrages d'adduction d'eau, du captage jusqu'aux réservoirs, y compris les périmètres de protection
  • Gérer l'extension et l'exploitation des infrastructures d'alimentation en eau potable
  • Assurer la compétence distribution qui s'exerce sur les réseaux et ouvrages de distribution
  • Gérer la gestion commerciale et la relation aux usagers

 

En 2016, Grenoble-Alpes Métropole s'est vue également confier la responsabilité de la préservation des milieux naturels. En maîtrisant l’intégralité du cycle de l’eau, elle dispose ainsi d’un service public complet, garant de sécurité et de solidarité.

D’où vient l’eau de la métropole de Grenoble ?

Directement de la montagne ! Les habitants de l’agglomération consomment, selon leur lieu de résidence, une eau prélevée soit dans les nappes phréatiques souterraines de la Romanche (sites de Pré-Grivel à Vizille et de Jouchy à Saint-Pierre-de-Mésage) et du Drac (site de Rochefort, à Varces), soit recueillie dans l’une des soixante sources à disposition dans l’agglomération. Une véritable manne, abondante et de qualité.

Pourrait-on manquer d’eau un jour ?

Impossible ! L’une des grandes forces de notre métropole, c’est la garantie d’une ressource en eau disponible en grande quantité : on estime que l’agglomération dispose de 2,5 fois le besoin total de ce qui est consommé aujourd’hui. La métropole grenobloise ne dépend donc de personne pour cette ressource, aujourd’hui comme demain. Ce qui n’empêche pas d’être économe et de la préserver

Est-ce vrai que notre eau est naturellement bonne à consommer ?

Tout à fait, et c’est l’une des grandes vertus de la ressource locale. C’est l’effet “montagne”. Près de 80 % des habitants de la métropole de Grenoble boivent de l’eau qui ne reçoit aucun traitement (pas même de chlore !) car elle n’en a nul besoin ! Elle est nettoyée par les kilomètres de filtres naturels que constituent les sous-sols de la Romanche et du Drac.


Une fois prélevée, elle est acheminée telle quelle dans nos robinets (après être passée par des réservoirs). Pas de tamisage ou de filtration chimique préalable, pas d’usine de potabilisation comme c’est le cas dans de nombreuses régions françaises…

 

Nous avons ainsi la chance de bénéficier d'une eau de grande qualité, filtrée naturellement par les sables et les alluvions. 

L’eau de la métropole grenobloise est-elle chère ?

Notre eau est vraiment bon marché ! Pourquoi ? Parce qu’aucun traitement préalable ne lui est imposé, du fait de sa grande qualité naturelle.

Du coup l’eau coûte 2,06 € en moyenne le m3 (1 000 litres) pour les habitants de la Métropole, contre 3,54 € en moyenne en France* ! Ce qui est bien moins cher qui plus est qu'une eau en bouteille !

*chiffre 2015 calculé sur la base d’une consommation moyenne de 120 m3 par ménage et par an.  

Où va l’eau une fois utilisée ?

Dans notre agglomération, et pour la majorité des habitants, l’eau évacuée dans nos toilettes, éviers ou douches, est récupérée dans un immense réseau d’assainissement (plus de 1 800 km de canalisations !).

 

Toutes ces eaux et les impuretés qu’elles contiennent sont acheminées vers la station d’épuration métropolitaine Aquapole, située le long de l’Isère (commune du Fontanil-Cornillon). Là, les eaux usées sont biofiltrées et apurées avant leur rejet dans l’Isère.

 

Une partie des "boues" issues de ce travail de filtration sont désormais utilisées pour produire du biogaz, qui est réinjecté dans le réseau de gaz de ville.

Depuis mai 2016, Aquapole produit ainsi l’équivalent de la consommation annuelle de gaz de 2 500 foyers ! Une boucle vertueuse en quelque sorte !

 

> En savoir plus sur Aquapole 

Le saviez-vous ?

  • Un habitant de la métropole buvant 1,5 litre d’eau par jour paye moins d’1,50 € par an ! À 0,0026 € le litre en moyenne, l’eau du robinet de l’agglomération grenobloise est plus qu’économique ! L’eau en bouteille est environ 50 à 100 fois plus chère et se révèle peu écologique au vu du volume de plastique utilisé et du gasoil nécessaire pour la transporter. Et comme dirait Supertri : “l’eau du robinet, c’est moins de déchet !”  

  • 47% des Français pensent que les eaux usées sont retraitées pour faire de l’eau potable. Une idée fausse, bien sûr ! L’eau filtrée dans les stations d’épuration est intégralement rejetée en milieu naturel.

 

En savoir plus

Toutes les informations sur l'eau sont sur le site du Centre d'information sur l'eau. 

 

Grenoble-Alpes Métropole - 3 rue Malakoff 38031 Grenoble cedex - 04 76 59 59 59 © 2009 Grenoble-Alpes Métropole. Tous droits réservés.