Aller au contenu . Aller au menu . Marchés publics  . Offres d'emploi  . Contact  .
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Programmes européens de cohésion urbaine et sociale

L'Europe, partenaire de l'action publique locale

 

Depuis 2001, Grenoble Alpes Métropole développe des programmes européens de cohésion urbaine et sociale :

 

- Le Programme Urbain Intégré (PUI - fonds européens) depuis 2008

 

- Le Programme d'Initiative Communautaire (PIC) URBAN de 2001 à 2008

 

Ces programme ont permis à Grenoble Alpes Métropole et aux villes concernées (Echirolles, Fontaine, grenoble, Pont de Claix, Seyssinet-Pariset et maintenant Saint-Martin-le-Vinoux) de réaliser de nombreux projets.

 

Le Programme Urbain Intégré (PUI - fonds européens) 2008-2013

 

Le PUI fonds européens a pris la suite du PIC URBAN. L'agglomération grenobloise a été retenue dans le cadre d'un appel à projet diffusé par l'Etat.

 

Une convention a été signée pour la mise en oeuvre d'une première tranche 2007-2010 avec une réserve de crédits européens de 7,1 M€.

Grenoble Alpes Métropole, avec les 6 communes partenaires (Echirolles, Fontaine, Grenoble, Pont de Claix, Saint Martin le Vinoux et Seyssinet-Pariset), a proposé un projet de territoire composé de 4 priorités :


  • 1- Favoriser l'attractivité des territoires en difficulté dans une perspective de développement durable
  • 2- Favoriser le développement économique et de l'emploi
  • 3- Renforcer la stratégie territoriale en faveur de l'emploi et de l'inclusion sociale
  • 4- Développer de nouvelles gouvernances et développer la capitalisation et la mutualisation pour une stratégie intégrée et participative

 

Le Programme d'Initiative Communautaire (PIC Urban) 2001-2008

 

Le PIC Urban est un dispositif créé par l'Union Européenne pour permettre à des villes de toute l'Europe de bénéficier d'une politique spécifique de redynamisation urbaine, économique et sociale des zones urbaines en crises.


L'agglomération grenobloise a été retenue au titre de cette politique pour la période 2001-06 parmi 70 villes européennes, dont seulement 9 françaises.
A ce titre, elle met en œuvre depuis 2001 un programme d'action qui s'attache à revaloriser les territoires fragilisés de l'ouest de l'agglomération dans une perspective de développement durable.

 

Un territoire de cohésion et de solidarité

 

Le long du Drac, à l'Ouest de l'agglomération grenobloise s'étend sur cinq communes (Echirolles, Fontaine, Grenoble, Pont-de-Claix et Seyssinet-Pariset) un vaste territoire où a germé l'essor économique de la métropole. En témoignent son passé industriel (qui laisse place aujourd'hui à de nombreuses friches), les zones d'activités encore présentes, les infrastructures routières qui le traverse et les grandes cités de logements. Au fil des évolutions de l'agglomération, aujourd'hui pôle d'excellence scientifique et universitaire, ces quartiers se sont retrouvés isolés et fragilisés en dépit des interventions publiques.

 

Une démarche forte et solidaire de développement urbain, économique et social se devait d'être engagée pour redonner à ce territoire son attractivité perdue.

 

Ce projet solidaire s'appuie sur la mobilisation de cinq communes et de la communauté d'agglomération qui agissent pour leur territoire et ensemble dans ce projet d'agglomération.
Mais cette démarche solidaire se fait aussi et surtout avec les habitants par la réalisation d'actions concrètes qui favorisent leur implication et l'égalité des chances.

 

Le PIC URBAN engage de nombreux partenaires autour de Grenoble Alpes Métropole, des cinq communes impliquées et de l'Union Européenne :

 

l'Etat français, la Région Rhône-Alpes, le conseil général de l'Isère, la caisse des dépôts et consignations et des partenaires privés.

 

En concentrant son action sur des espaces qui présentent de forts enjeux et potentiels, le PIC URBAN s'attache à revaloriser les territoires fragilisés de l'ouest de l'agglomération. Au centre de ce dispositif : les « centralités », pôles de services au nombre de sept, auront pour rôle d'exercer un effet levier sur le développement économique et la création d'emplois de l'ensemble du secteur.


Améliorer le fonctionnement urbain, la qualité environnementale du territoire et favoriser l'égalité des chances (notamment par le développement de la participation citoyenne, de la pratique artistique dans les quartiers, par le développement de l'accès public au multimédia et par un travail pour favoriser l'égalité des chances entre les femmes et les hommes) sont les autres axes forts de ce dispositif.

 

Les principaux chiffres

 

Le territoire du PIC URBAN le long du Drac rassemble cinq communes, qui représentent 40 000 habitants (soit 11% de la population de l'agglomération grenobloise).

 

Signé le 26 novembre 2001 par les différents partenaires engagés dans cette démarche, le PIC URBAN se déroule sur une durée de 6 ans (2001-2006) avec la possibilité d'engager des dépenses jusqu'à la fin 2008.
Son budget total prévisionnel était de 26 M€, dont une participation de l'Union européenne de 9,7 M€ (soit 36,9 %). Le solde devant être financé par les partenaires nationaux, locaux et privés.
Le programme prévoit de participer à la création ou au maintien de 300 et 500 emplois durables.

Fin 2008, plus de 200 actions ont été réalisées pour un coût proche de 32 M€ avec une participation européenne de 9,8 M€.

 

La réalisation est fortement supérieure aux prévisions établies en 2001, avec une part de l'Union européenne de 30,5%. En effet, la dynamique de programme et les fonds européens ont pemris de donner un effet levier très fort sur le territoire

 

Grenoble-Alpes Métropole - 3 rue Malakoff 38031 Grenoble cedex - 04 76 59 59 59 © 2009 Grenoble-Alpes Métropole. Tous droits réservés.